02/11/2006

Cannabis plusieurs tonnes chaques semaines

enqueteLes besoins en cannabis de Paris sont de 6 tonnes par semaines, Marseille 3 tonnes, Lille 3 tonnes ...les camions sont trop lents et les classiques transports de 50 à 100 kgs à bord de voitures particulières ne suffisent plus.

Pour répondre à la demande, les dealers français organisent, plusieurs fois par semaine, des convois de véhicules surpuissants qui remontent à tombeau ouvert les autoroutes du sud : les "Go Fast".

Narguant police et douanes ils forcent systématiquement les barrages, comme cette mercédes 500 SL qui est parvenu à repousser la dépaneuse, placée entravers du péage pour la bloquer à hauteur de Marseille où ce 4X4 à Versailles qui a detruit une veille 306 qui tentait de l'immobiliser.Le GIGN lui même est impuissant.

Conducteurs et convoyeurs sont armés, gonflés à la coke, avec à bord près d'une tonne de hashisch.
Les autorités peuvent assister aux passages en force mais pas intervenir : impossible de viser de nuit les pneus de vehicules qui filent à plus de 200 km/h. Enfin le temps de lancer les dispositifs d'alerte, d'organiser les barrages, les convois ont disparus dans l'enceinte des cités


B13l























Pour dejouer les tentatives de localisation et écoutes GSM,au cours du trajet, les transporteurs utilisent jusqu'a 10 puces achetées de façon anonymes en utilisant à chaque fois un boitier neuf.

Si dès 2003, la Police Luxembourgeoise publie un article du , intitulé " Les passeurs de cannabis à l'heure du GO Fast", les douanes francaises devront attendre 2006 pour afficher sur leur site : "La douane intercepte deux Go Fast routiers pour la première fois en France"

En savoir plus ...

23:47 Écrit par Par un blogger dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : securite, liberte |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.